Accueil > Assurance emprunteur

Obtenez la meilleure assurance emprunteur pour votre prêt !

L’assurance emprunteur est un élément important de votre prêt immobilier !

L’achat d’un bien immobilier est l’un des investissements les plus importants dans une vie. Aujourd’hui, plus de 45% des acquisitions immobilière se font à crédit. Aussi, plus de 30% des ménages français ont, au moins, un prêt immobilier en cours (étude Statista). Cela confirme l’importance du crédit immobilier dans l’économie française, de manière générale, et dans le marché immobilier précisément.

L’assurance emprunteur, exigée par les banques, se retrouve dans la plupart des prêts immobiliers. Voici tout ce que vous devez savoir à son sujet…

Qu’est-ce qu’une assurance emprunteur ?

L’assurance emprunteur est une couverture qui protège votre prêt immobilier en cas de sinistres liés à votre vie personnelle et professionnelle. Ces sinistres concernent notamment : le décès, l’invalidité ou la perte d’emploi.

En cas de survenance d’un de ces événements, l’assurance emprunteur prendra en charge le remboursement d’une partie ou de la totalité de votre prêt immobilier. Le remboursement dépendra des termes et conditions du contrat convenus avec votre assureur.

Pourquoi l’assurance emprunteur est-elle importante ?

L’IMPORTANCE DE L’ASSURANCE DANS LE COÛT DU PRÊT :
Une erreur fréquente est observée sur l’appréciation des offres de prêt immobilier : la prise en compte unique du taux d’intérêts au détriment de l’assurance emprunteur et autres frais. Ceci est dû aux offres publicitaires qui mettent en avant des taux d’intérêts avantageux effet. Cachant sournoisement un coût global faramineux qui peut être porté par l’assurance emprunteur et d’autres frais. En effet, l’assurance emprunteur est souvent lésée alors qu’elle peut représenter jusqu’à 40% du coût d’un prêt.  Donc, sera fortement déterminante pour le coût global de votre projet immobilier.

Assurance emprunteur part dans un prêt immobilier graphique TAEG finances-moi.com
Répartition graphique du coût d’un prêt immobilier

L’IMPORTANCE DE L’ASSURANCE EN CAS DE SINISTRE :
En cas de sinistre, l’assurance emprunteur couvre partiellement ou intégralement votre prêt. Permettant ainsi une protection de votre investissement en cas de décès, d’invalidité ou de perte d’emploi. Cela protégera non seulement votre capital, mais aussi votre famille. Car en cas de décès ou d’invalidité votre prêt immobilier peut devenir une charge lourde pour vos proches.

L’IMPORTANCE DE L’ASSURANCE DANS LE CALCUL DU TAEG :

Le Taux Annuel Effectif Global TAEG, est le taux qui comprend toutes les dépenses d’un emprunt. Ce taux est comparé au taux d’usure.

Rappel : Si le TAEG > TAUX D’USURE la banque ne peut pas accorder le crédit.

L’assurance emprunteur entre dans la formule de calcul du TAEG. Elle peut donc faire flamber le coût de votre emprunt si mal négociée.

assurance emprunteur TAEG. Formule de calcul
L’assurance emprunteur dans la formule de calcul du TAEG.

Est-elle obligatoire pour un prêt immobilier ?

A ce jour, aucune loi n’oblige la souscription à un contrat d’assurance emprunteur.

Cependant, les banques peuvent exiger un contrat d’assurance à la souscription d’un prêt immobilier.

Depuis la loi Lagarde en 2010, l’emprunteur peut choisir de souscrire à un contrat auprès du groupe bancaire préteur (assurance Groupe) ou de se diriger vers un assureur externe. La seule condition est : les garanties requises par la banque soient respectées et incluses dans le contrat.

Quel établissement propose des assurances de prêt :

À la souscription de votre prêt immobilier, la banque peut vous proposer un contrat d’assurance issu de son catalogue de produits ou de ses partenaires. Il s’agit alors d’une assurance groupe.

Vous pouvez également souscrire à un contrat auprès d’une compagnie d’assurance externe ou un courtier. Cette démarche s’appellera une délégation externe d’assurance.

Attention : Si vous optez pour la délégation externe, il faut respecter tous les critères imposés par votre banque (garanties).

Quel est le prix d’une assurance emprunteur ?

Généralement, l’emprunteur associe le coût d’un prêt immobilier au taux d’intérêts pratiqué par la banque. Or, votre prêt peut avoir un taux plus bas et pourtant coûter très cher. C’est dû aux différents frais qu’engendre votre crédit.

Par exemple : les garanties, les assurances emprunteur, les frais de dossiers…etc

Le prix de l’assurance emprunteur peut varier en fonction de plusieurs facteurs, notamment l’âge, les antécédents médicaux, le profil et le métier de l’emprunteur. Ainsi que les caractéristiques du prêt immobilier qui peuvent imposer d’autres surprimes.

En général, une assurance emprunteur peut coûter jusqu’à 2% du montant emprunté.

Quand changer d’assurance emprunteur ?

Depuis le 1er septembre 2022 et grâce à la loi Lemoine, vous pouvez changer d’assurance de prêt immobilier à tout moment.
En effet, il n’est plus nécessaire d’attendre la date d’anniversaire du contrat et pas de frais de résiliation ne peuvent être réclamés.
(Selon la loi Lemoine du : 28 février 2022).

La loi Lemoine :

loi lemoine assurance emprunteur finances moi com
  • Changement d’assurance emprunteur : Il est désormais possible de changer d’assurance à tout moment avec des modalités allégées.
    Le droit à l’oubli passe de 10 à 5 ans : les assureurs ne pourront plus collecter les informations médicales pour les personnes guéries depuis 5 ans d’une pathologie (type cancer ou hépatite C).
  • Questionnaire de santé : le questionnaire médical est supprimé pour les prêts immobiliers en dessous de 200 000€ par emprunteur (400 000€ pour un couple).
    *le prêt immobilier doit être remboursé intégralement avant le 60e anniversaire des emprunteurs.
  • Information de résiliation : chaque année, les assureurs doivent tenir informés les emprunteurs de leur droit et des modalités de résiliation

Comment choisir une assurance emprunteur ?

Vous l’avez sûrement compris. Depuis 2010, il existe plusieurs options d’assurance de prêt disponible sur le marché et le choix revient à l’emprunteur.

Il est important de choisir la meilleure option. Non seulement en fonction de la situation personnelle et professionnelle d’un ou des emprunteurs, mais aussi des besoins spécifiques.

Dans le choix du meilleur contrat, il existe des éléments à prendre en compte :

  • LES COUVERTURES DU CONTRAT : en cas de sinistre, il est important que les couvertures répondent aux besoins de l’emprunteur et soient mises à jour aux changements de situations.
    Exemples :
    – Si vous rencontrez des problèmes de santé, il est important que l’assureur soit prévenu afin de couvrir le nouveau risque.
    – Si votre situation professionnelle évolue vers un poste plus ou moins risqué, il est important de prévenir l’assureur. Il pratiquera, en fonction de la situation, une surprime ou un réajustement du prix à la baisse.
  • LE PRIX DE L’ASSURANCE EMPRUNTEUR : le coût d’une assurance de prêt peut être différent d’un produit à un autre. Il est primordial de comparer les produits proposés par différents assureurs pour trouver une option à votre budget.
  • LES EXCLUSIONS D’ASSURANCE : Faites très attention à ça ! Car à la souscription, il y a des exclusions qui ne sont pas forcément mises en avant. Elles concernent les situations qui ne sont pas couvertes pas votre assurance emprunteur. Il est conseillé de choisir une assurance emprunteur avec le moins d’exclusions possible.

Quelle assurance emprunteur choisir ?

Lorsque l’on contracte un prêt immobilier, il est essentiel de souscrire une assurance emprunteur.

Cette dernière permet de protéger l’emprunteur et ses proches en cas d’invalidité, d’incapacité de travail, de perte totale ou irréversible d’autonomie, voire de décès. Face à l’importance du choix de cette assurance, il convient de se poser la question suivante. quelle assurance emprunteur choisir ?

Tout d’abord, il est important de mentionner qu’il existe deux principales formules d’assurance emprunteur :

  • Le contrat d’assurance-groupe : Généralement proposé par l’organisme prêteur, tel que la banque, et la délégation d’assurance. Dans le premier cas, l’emprunteur souscrit une assurance proposée par sa banque prêteuse.
  • La délégation d’assurance : Dans ce cas, l’emprunteur a la possibilité de choisir son assureur, ce qui lui permet de comparer les offres et de choisir celle qui convient le mieux à ses besoins et à sa situation personnelle.

Le choix d’assurance : très important !

L’une des premières choses à prendre en compte lors du choix d’une assurance emprunteur est le coût total de celle-ci, notamment les mensualités à payer.

Il faut comparer les différentes offres disponibles sur le marché et d’utiliser un comparateur d’assurance pour obtenir des devis et évaluer le prix de chaque assurance. Il est nécessaire de prendre en compte la durée du prêt et le capital emprunté, car ces deux éléments influencent le coût de l’assurance.

Les garanties : un élément non négligeable !

Au delà du coût, il est important d’examiner les garanties proposées par chaque assurance. Les garanties doivent être équivalentes à celles du contrat d’assurance-groupe proposé par l’organisme prêteur, conformément à la loi Lagarde.

Il est donc primordial de vérifier si les garanties offertes par l’assurance choisie sont équivalentes à celles de l’assurance-groupe. Les exclusions sont également à prendre en compte, car elles peuvent limiter les situations dans lesquelles l’assurance prendra en charge les sinistres.

Par ailleurs, plusieurs critères peuvent être pris en compte lors du choix de l’assurance emprunteur. Il est recommandé de considérer les éventuelles garanties optionnelles, telles que la garantie perte d’emploi ou la garantie incapacité temporaire de travail. Ces garanties permettent une meilleure protection en cas de difficultés financières liées à la situation professionnelle de l’emprunteur.

Taux de l’assurance : pensez au TAEA !

Il est important de tenir compte du taux d’assurance. Il peut s’agir d’un taux annuel fixe ou d’un pourcentage sur le capital restant dû.

Ce taux peut varier en fonction de l’âge, du profil de l’emprunteur, de son état de santé, de son activité professionnelle et du niveau de garantie choisi. Les emprunteurs présentant un risque aggravé de santé peuvent se tourner vers la convention AERAS, qui facilite l’accès à l’assurance emprunteur.

En comparant les taux des offres d’assurance emprunteur, il faut penser au TAEA (Taux Annuel Effectif d’Assurance) : Il représente le coût réel de l’assurance, incluant tous les frais exprimé en pourcentage annuel.

Les quotités de l’assurance emprunteur :

C’est un élément à prendre en compte lors de la souscription à l’assurance emprunteur. Notamment quand vous empruntez en couple, auquel cas plusieurs manœuvres sont possibles.

La quotité d’assurance emprunteur est le pourcentage de la somme du prêt immobilier couverte par l’assurance.

Exemple :

quotité finances-moi.Com
  • Une quotité de 100% signifie que la totalité du prêt sera couverte en cas de sinistres.
  • Une quotité de 50% signifie que la moitié du capital sera couverte.

Peut-on déduire l’assurance emprunteur des revenus fonciers ?

Lorsqu’on investit dans l’immobilier, une question revient souvent : est-il possible de déduire l’assurance emprunteur des revenus fonciers ? Pour y répondre, il est essentiel de comprendre ce qu’est l’assurance emprunteur et comment elle s’intègre dans le cadre d’un investissement immobilier locatif.

La déduction de l’assurance emprunteur des revenus fonciers :

En France, les revenus fonciers sont les revenus générés par la location d’un bien immobilier. Ces revenus sont imposables, mais certains frais liés à l’investissement immobilier peuvent être déduits pour réduire l’impôt. La question est donc de savoir si l’assurance emprunteur fait partie de ces frais déductibles.

Donc, si vous avez effectué un investissement locatif vos cotisations relatifs à l’assurance emprunteur seront déductibles des revenus fonciers que vous percevez.

Les conditions de déductibilité :

Pour qu’une partie de l’assurance emprunteur soit déductible, il faut que le prêt auquel elle est associée soit lui-même dédié à l’acquisition, la construction, la conservation ou la réparation du bien immobilier mis en location. Si ces conditions sont remplies, alors les cotisations d’assurance emprunteur peut être intégrée dans les charges déductibles des revenus fonciers.

Il est important de se renseigner auprès d’un professionnel pour comprendre les spécificités de votre situation fiscale et optimiser votre investissement immobilier. L’assurance emprunteur, bien que complexe, joue un rôle clé dans la sécurisation de votre investissement immobilier et peut, dans certains cas, contribuer à alléger votre charge fiscale.

Actualité de l’assurance emprunteur :