Accueil > Blog > Actualités des prêts immobiliers > Prêt immobilier sur 30 ans : est-il accessible à tous ?

Prêt immobilier sur 30 ans : est-il accessible à tous ?

Le prêt immobilier sur 30 ans est une innovation marquante dans le secteur immobilier. Cette option longue durée promet une accessibilité élargie pour de nombreux emprunteurs.

Mais qui peut réellement bénéficier de cette belle opportunité ? Les conditions d’éligibilité et les implications financières méritent une attention particulière.

Il est important de s’intéresser à tous ces points car ce prêt pourrait transformer le marché immobilier, offrant une nouvelle perspective aux investisseurs et aux acquéreurs. Analysons ensemble les contours de cette offre inédite.

Temps de lecture estimé : 5 minutes

évolution d'un projet immobilier sur 30 ans. La maison grandit alors que le prêt immobilier sur 30 ans baisse.

L’arrivée du prêt immobilier sur 30 ans :

Le prêt immobilier sur 30 ans arrive dans un contexte économique particulier.

Ces dernières années, nous avons connu l’âge d’or du prêt immobilier. L’accessibilité aux crédits n’a pas cessé de bénéficier d’éléments favorables (Taux directeurs de la BCE presque nuls, concurrence bancaire…Etc).

Mais depuis 2022, cette tendance s’est complètement inversée ! Le HCSF a durci l’accès aux prêts immobiliers. Les banques ont freiné l’octroi par souci de rentabilité. Malgré cela, les prix des biens immobiliers ont poursuivi leur hausse, rendant l’accès à la propriété plus complexe pour de nombreux ménages.

Face à cette situation, les institutions financières cherchent des solutions pour faciliter l’accession au logement. C’est dans ce contexte que réapparaît : le prêt immobilier remboursable sur une durée de 30 ans ! Cette durée étendue s’inscrit dans une volonté d’adapter les conditions de prêt aux réalités économiques actuelles.

Ce prêt permet la réduction du montant des mensualités et contourner la contrainte du taux d’endettement maximal de 35% des revenus du ménage imposé par le HCSF. Ainsi, l’emprunt devient plus accessible, surtout pour les jeunes acquéreurs et les familles aux revenus modestes.

Le prêt immobilier sur 30 ans se présente comme une réponse innovante aux défis actuels du marché. Mais qu’en est-il des conditions d’accès à ce prêt ?


Comment les banques arrivent à accorder des prêts sur 30 ans ?

Depuis 2021, des mesures drastique ont été imposées aux banques. En plus des 35% d’endettement maximal, le HCSF (Haut Conseil de Stabilité Financière) fixe une durée maximale de 25 ans pour les prêts immobiliers. Avec une extension possible à 27 ans dans certains cas comme la VEFA (Vente en l’État Futur d’Achèvement) ou pour l’achat d’un bien nécessitant des rénovations lourdes.

Malgré ces règles, les banques avaient une capacité de dérogation, jusque là, modestement utilisée annonce le gouverneur de la banque de France.

Cette flexibilité est permise par une règle autorisant les banques à utiliser une dérogation pour 20% de leur production de prêts. Cette part dérogatoire leur permet, aujourd’hui, de proposer des prêts sur des durées plus longues, comme 30 ans, dans des cas spécifiques. Ce nouveau produit vise à rendre le prêt immobilier plus accessible, notamment pour des profils d’emprunteurs qui ne rentreraient pas dans les critères standards de durée de prêt sur 20 ou 25 ans .

En utilisant cette dérogation, les banques peuvent donc répondre à des besoins spécifiques du marché et offrir des solutions de financement adaptées à des projets immobiliers variés, tout en respectant les directives du HCSF. Cela contribue à la dynamisation du marché immobilier, en permettant à un plus grand nombre d’accéder à la propriété, même avec des conditions de prêt étendues.


Qui peut bénéficier d’un prêt sur 30 ans ?

Comme nous l’avons expliqué, ce produit est réservé à une décision des banques dérogatoire aux règles HCSF. Car elles actionne ce dispositif pour attirer les meilleurs profils.

Pour qu’un emprunteur y soit éligible, la banque doit se projeter avec le client et voir l’intérêts d’effectuer ce geste commercial sur son dossier.

Jusque là, les banques n’ont pas fixé de cadre contraignant. Elles exigent des revenus relativement élevés pour un ménage (généralement supérieur à 40 000 €/an pour un couple). S’ajoute à cela une appréciation positive de la gestion des comptes et une petite préférence pour les primo-accédants, notamment les plus jeunes.

Quels sont les taux pratiqués sur un prêt de 30 ans ?

En 2024, pour les prêts immobiliers sur 30 ans, les taux se situent généralement entre 4,35% et 4,75%. Ces taux sont légèrement supérieurs à ceux pratiqués pour des durées plus courtes, comme 25 ans, reflétant le risque accru associé à une période de remboursement plus longue.

Taux fourchette basseTaux fourchette haute
10
ans
3,40
Très bon
3,57
Bon
15
ans
3,70
Très bon
3,82
Bon
20
ans
3,80
Très bon
4,10
Bon
25
ans
4,11
Très bon
4,27
Bon
30
ans
4,35
Très bon
4,75
Bon

Ces conditions sont notamment offertes aux meilleurs profils d’emprunteurs, dans le cadre des critères dérogatoires aux règles du Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF).

Toute l’actualité des prêts :