PRÊT IMMOBILIER : La tendance haussière des taux se confirme !

publié le 22/04/2022

Après avoir connu une baisse historique entre 2020 et 2021, les taux ont entamé, ce début d'année, une hausse inquiétante pour les emprunteurs.

Depuis janvier, les taux d'intérêts sur les prêts immobiliers ont été totalement chamboulés, d'une part suites aux décisions de la BCE ainsi que les retombées de la crise, et d'une autre par la conjoncture au nord-est de l'Europe.

 


 

Le taux moyen des prêts immobiliers en mars 2022 en hausse :

En octobre 2021, le taux moyen était descendu à un niveau jamais vu jusqu'à présent, soit 1,04 %. Nous l'avions accueilli comme une condition exceptionnelle et une aubaine pour les emprunteurs. Ce rêve n'a pas duré longtemps !

Pour ce mois de mars 2022, le taux moyen sur les prêts immobiliers (hors assurance) s'est établi à 1,18 % (contre 1,10 % mars 2021). Le rythme de la hausse devient plus rapide, mais toujours plus modéré que l'inflation actuelle.

Analyse du premier trimestre 2022 :


Les prêts immobiliers et le secteur bancaire ont connu des turbulences en ce début d'année. Aujourd'hui, les commissions de taux dans les banques se réunissent au moins 2 fois par mois, contre une seule fois en 2021. Ces réunions sont dues non seulement à la variation des taux d'intérêt (vers la hausse), mais également à des conditions d'octrois qui, tantôt, durcissent pour assurer la solvabilité des emprunteurs et tantôt s'assouplissent à la demande du gouvernement pour qui, l'accès à la propriété est un enjeu de campagne.

S'ajoute à cela le taux d'usure qui continue de baisser pour pénaliser certains emprunteurs. Il s'est établi à 2,40 % pour les prêts immobiliers sur une durée de 20 à 25 ans et 2,87 % pour les prêts relais.
Rappel : le taux d'usure est ce ratio au-delà duquel une banque ne peut pas octroyer un emprunt. Ce taux prend en compte les intérêts, les assurances et les frais annexes.

Est-ce que la guerre en Ukraine aura un impact sur les prêts immobiliers ?

Et non ! La guerre en Ukraine n'y est pour rien dans cette hausse.

En revanche, elle aura certainement un impact sur le marché de l'immobilier. Cela par la hausse du prix des matières premières qui peut faire perdre en pouvoir d'achat immobilier aux Français.

Les taux des crédits inferieurs à l’inflation :

Aujourd'hui, nous avons senti la hausse sur les taux des prêts immobiliers et tous les experts sont unanimes pour dire que cette tendance est loin de s'inverser. Cependant, l'augmentation des taux reste peu significative par rapport à l'inflation moyenne en Europe qui oscille autour de 5,3 % (4,5% en France).