Les tendances dans les investissements immobiliers en 2021

publié le 22/06/2021


Devant le ralentissement des locations saisonnières, dû à la crise sanitaire sortante, le marché de l’investissement immobilier se relève avec des constructions innovantes qui visent une nouvelle cible et répondent à un besoin avéré.


 

Le coup dur pour les locations de courtes durées :

Entre les réservations qui se font désirer, les annulations en masse et la fermeture des frontières aux touristes étrangers. Cela fait presque un an et demi que le covid a porté un coup, parfois fatal, aux propriétaires qui ont misé sur la location courte durée et le format dit « Airbnb ». Les banques quant à elles soutiennent les investisseurs avec les reports des prêts qui allègent de peu les difficultés auxquelles ils sont confrontés. Face à cela, certains ont décidé d’abandonner la location courte durée et de passer sur des baux plus longs.

Les résidences séniors très prisées :

Le vieillissement de la population n’est pas une très bonne nouvelle pour les caisses des retraites qui doivent émettre des fonds aux cotisants. En revanche s’en est une excellente pour les investisseurs ! En France, nous comptons aujourd’hui un retraité pour trois actifs et ce ratio promet d’augmenter dans les années à venir.

Les résidences séniors en plein essor viennent répondre à ce besoin, non seulement en donnant accès à des résidences qui offrent un confort de vie fortement apprécié, mais également en offrant des services supplémentaires (restauration, blanchisserie, animations, activités sportives…).

Pour nos ainés autonomes, le choix des résidences séniors devient l’alternative devant les EHPADs qui sont moins convoités, notamment depuis les polémiques sur les conditions de confinement désastreuses et l’organisation des vaccinations qui manque d’efficience.

Les résidences étudiantes au ralenti mais toujours présentes :

Alors que certains étudiants disent avoir ressenti l’isolement pendant les confinements dans leurs résidences, Certains ont préféré rester dans leur petit cocon…

En effet certaines résidences étudiantes se sont vues désertées par leurs habitants, ceci est due à l’adoption du format de cours en distanciel et e-learning qui se généralisent dans tous les établissements. En revanche, ce type d’investissement ne cesse d’être prometteur avec le nombre d’étudiants qui croît et les aides de l’état pour le logement étudiant qui augmentent.

Les placements immobiliers dans les résidences étudiantes restent classés comme des investissements rentables et qui ne montrent, pour l’instant, aucun signe d’instabilité.

Le vivre-ensemble fortement apprécié dans les résidences intergénérationnelles :

Devant une réelle demande de la société qui tend à gagner en espérance de vie d’ici à 2040, les résidences intergénérationnelles sont d’autant plus appréciées…

Tout d’abord pour permettre aux jeunes et aux moins jeunes de pouvoir vivre ensemble, échanger, discuter et favoriser la solidarité de proximité pour éviter l’isolement.

L’idée du vivre-ensemble est appréciée chez les deux générations. Non seulement avec les jeunes qui veillent sur leurs ainés en prévenant les situations d’isolement, mais également les plus âgés qui transmettent leurs connaissances et conseils, ô combien précieux, à une jeunesse montante.